Planetary Nebulae
Planetary Nebulae
Planetary Nebulae
     ACCUEIL          LISTES I & II          DOCUMENTATION          COLLECTE DE DONNEES                           
Les nébuleuses: histoire d'une coopération
  1 Février 2016 - Agnès Acker  Article Magazine   
Fig1: Champ avec Rabel 1 et LDû 32
Coopération franco-allemande
Les objets les plus brillants avaient déjà été détectés (l’Astronomie sept. 2015), et d’autres groupes d’amateurs ont eux aussi fait des découvertes, en particulier le groupe DsH (Deep sky Hunters), coordonné par matthias Kronberger, bien organisé en Allemagne et en Autriche.
Quelques objets ont été découverts par les deux groupes; d’un commun accord, le nom de l’objet codécouvert débute par les initiales des découvreurs français. Ainsi, Dana Patchick ayant lui aussi trouvé l’objet LDû 39 (découvert par Pascal Le Dû), le nom composé LDûPa1 a été adopté. De même, nos trois observateurs alsaciens donnent leur accord aux noms composés de deux objets détectés aussi par matthias Kronberger: DeGaPeKn1 et DeGaPeKn2. Un autre exemple intéressant est donné par l’objet raBel1 (fig.1), petite nébulosité découverte par thierry raffaelli et Francine Bellenfant. L’objet figurant sur la liste transmise aux découvreurs DsH, ils nous ont signalé que cet objet était sans doute le même que LDû32. Pascal a de suite éclairci l’affaire : les deux objets sont très proches, mais non confondus. Quelle prouesse!
Fig2: Spectre de NP largement dominé par le doublet [OIII] (495,9+500,7 nm) et la raie Ha(656,2 nm).
Le spectre nébulaire
Une NP émet dans divers domaines spectraux: les données sont donc spécifiques à chaque domaine spectral et sont obtenues avec des filtres adaptés à l’intensité des raies spectrales. Les émissions résultent des diverses composantes de la NP:
L’étoile centrale, toujours très chaude, émet un continu de corps noir culminant dans le bleu et même l’UV.
Les gaz éjectés par l’étoile sont très chauds, et leur spectre continu accuse une forte pente de l’UV à l’IR et même le domaine radio. Les raies d’émission du gaz présentent des degrés d’ionisation et des intensités divers, selon la température de l’étoile, et sont émises depuis l’UV jusqu’à l’IR lointain, où l’on peut même observer des bandes moléculaires.
Les poussières forment une enveloppe externe, coquille sphérique qui émet dans l’ir un spectre de corps noir froid.
Fig3: images d’Abell 21 avec divers filtres : Spitzer, Wise (ir), NVSS (radio), où la morphologie se présente sous divers aspects.
Bilan des découvertes en France
Ces nouvelles observations ont conduit à la découverte de 44 «candidates nébuleuses planétaires», plus 2 objets particuliers (tables i et ii). Depuis 2009, les amateurs français ont découvert 106 nébuleuses planétaires probables ou possibles (40 + 66 – articles précédents, table i total), plus 30 nouveaux objets de nature incertaine (13+15+2 – articles précédents, table ii total) : la plupart de ces objets ont été détectés à partir d'images professionnelles du sDss disponibles sur le site skymap.org. toutes les tables ont été compilées par Pascal Le Dû.
Une nouvelle base de données sera hébergée par le CDs, à l’observatoire de strasbourg. Pour 2016, une nouvelle base de données, exhaustive, intégrant environ 3 300 NP galactiques, est construite à l’université macquarie de sydney, par ivan Bojicic et Quentin Parker, avec une contribution d’Agnès Acker. La base sera disponible au CDs de strasbourg. Pour chaque objet, un ensemble d’images est donné sur la page «Gallery», qui est complétée par les pages «spectre» (dont les spectres iPHAs) et les «Données générales» disponibles.
Sources et liens
Version PDF (et complète) de l'article: L'astronomie - Février 2016
Liste de tous les articles: Cliquer ici
Planetary Nebulae
Respecter les majuscules et les espaces !
Exemple: PN-G 262.4-01.9 ou DeGaPe 32
  A propos de l'article...
Date: 1 Février 2016
Auteur: Agnès Acker
Catégorie: Article Magazine
Numéro d'article: 2
Afficher tous les articles: cliquer ici
Articles associés:
- Les astronomes amateurs découvrent encore des né...
- Nébuleuses planétaires: découvertes & confirmat...
- Nouvelles candidates "nébuleuses planétaires"...
- Nébuleuses dans l'infrarouge moyen...
- Comment découvrir de nouvelles nébuleuses ?...
Planetary Nebulae .net
Contacts: - responsable NP et candidatures: Pascal Le Dû (ledu@shom.fr)
- responsable site internet: Thomas Petit (petittom@gmail.com)
© Planetary Nebulae .net - 2019 - Tous droits réservés
Le site Planetary Nebulae .net offre toutes les informations utiles et pratiques concernant les (candidates) nébuleuses planétaires francophones, la manière de poser une candidature pour une nouvelle découverte ainsi que la marche à suivre pour la confirmation des candidates. Si vous souhaitez contribuer au site, merci de consulter la page Collecte de données et de nous contacter.
Contributeurs: Pascal Le Dû - Thomas Petit - Olivier Garde - Nicolas Petit - Trygve Prestgard - Jean-Baptiste Feldmann - Lionel Mulato - Sakib Rasool