Planetary Nebulae
Planetary Nebulae
Planetary Nebulae
     ACCUEIL          LISTES I & II          DOCUMENTATION          COLLECTE DE DONNEES
Une candidate nébuleuse planétaire particulière dévoilée par spectroscopie
  1 Juin 2016 - Pascal Le Dû  Confirmation NP   
Fig1: Observatoire de Pascal Le Dû à la pointe bretonne. (P. Le Dû)
Les objets convoités sont souvent très peu lumineux et nécessitent des conditions optimales pour être observés. De ce fait, des clubs d’astronomes amateurs comme le CALA ou la SAL à Lyon n’hésitent pas à réserver des périodes d’observation dans des sites pourvus de télescopes de gros diamètre, exempts de toute pollution lumineuse et disposant le plus souvent d’un ciel limpide, pour tenter de réaliser les spectres de ces objets très discrets (l’Astronomie n°130).
Des candidates à la portée de télescopes de petits diamètres
Toutefois, parmi les 144 découvertes réalisées par des astronomes français, auxquelles se rajoutent plus de 650 autres objets répertoriés par l’équipe autrichienne, le Deep Sky hunter (DSH), il faut savoir que seulement 12% des candidates ont été confirmées par spectroscopie (figure 1, image Aladin). Parmi le nombre d’objets potentiels restants (582), certaines candidates, plus lumineuses, sont à la portée de télescopes de petit diamètre, situés dans des sites moins favorables. Le fait d’utiliser un spectroscope à basse résolution pour confirmer la nature d’une candidate en véritable nébuleuse planétaire allège les contraintes matérielles. Les télescopes de gros diamètre sont plutôt réservés à la spectroscopie à haute résolution pour l’analyse des nébuleuses et ainsi pour déterminer leurs températures, leurs densités ou leurs vitesses d’expansion.

Tentatives bretonnes
Après avoir finalisé l’agrandissement de son observatoire situé à la pointe bretonne (figure 2), Pascal Le Dû confirme, à l’aide d’un télescope newton de 200 mm à F/D 5 et d’un spectroscope Alpy 600, la nature de l’objet KnFe 1 (Fe 2) en véritable nébuleuse planétaire. L’objet, codécouvert par l’Autrichien matthias Kronberger et le Français Laurent Ferrero, était jusqu’à présent classé comme candidate nébuleuse planétaire possible (figure 3). Fort de ce premier spectre concluant, d’autres cibles sont tentées, mais le plus souvent elles se soldent par des échecs. La tâche n’est pas aisée, car il faut être absolument certain de placer la fente du spectroscope sur la cible… qui est invisible dans le champ, et ensuite il faut détecter du signal… Par expérience, une fois la fente correctement placée, deux spectres de 10 minutes de pose sont maintenant réalisés. Ces spectres bruts sont ensuite immédiatement analysés à fort grossissement et à fort contraste. Les zones inspectées sont bien entendu celles où peuvent se trouver les raies nébulaires, en l’occurrence le doublet [oIII] et la raie H?. Ces zones sont facilement identifiables sur le spectre 2D en se repérant par rapport aux raies inhérentes à la couche atmosphérique et à la pollution lumineuse (figure 4). Si aucun signal nébulaire confirmé n’apparaît dans ces zones, il est préférable de passer à l’objet suivant !
Fig2: A gauche: Spectre 1D KnFe 1, anciennement nommé Fe 2
A droite: Raies nébulaires de KnFe 1 et autres raies observées
Sources et liens
Version PDF (et complète) de l'article: L'astronomie - Juin 2016
Liste de tous les articles: Cliquer ici
Planetary Nebulae
Respecter les majuscules et les espaces !
Exemple: PN-G 262.4-01.9 ou DeGaPe 32
  A propos de l'article...
Date: 1 Juin 2016
Auteur: Pascal Le Dû
Catégorie: Confirmation NP
Numéro d'article: 5
Afficher tous les articles: cliquer ici
Articles associés:
- Une image HaOIIIRVB de PaMo 1...
- Observation de Kn 131...
- Observation de Mul-IR-67...
- Observation d'un spectre d'une candidate NP de la ...
- Spectres de 2 candidates NP réalisés depuis la p...
Planetary Nebulae .net
Contacts: - responsable NP et candidatures: Pascal Le Dû (ledu@shom.fr)
- responsable site internet: Thomas Petit (petittom@gmail.com)
© Planetary Nebulae .net - 2019 - Tous droits réservés
Le site Planetary Nebulae .net offre toutes les informations utiles et pratiques concernant les (candidates) nébuleuses planétaires francophones, la manière de poser une candidature pour une nouvelle découverte ainsi que la marche à suivre pour la confirmation des candidates. Si vous souhaitez contribuer au site, merci de consulter la page Collecte de données et de nous contacter.
Contributeurs: Pascal Le Dû - Thomas Petit - Olivier Garde - Nicolas Petit - Trygve Prestgard - Jean-Baptiste Feldmann - Lionel Mulato